urbagora.bebibliothèquecataloguegéographie et capital

Géographie et capital

Vers un matérialisme historico-géographique

Présentation de l'éditeur

La géographie doit s’affranchir de son statut de discipline subalterne. fragmentée en expertises techniques (cartographie, aménagement du territoire, architecture...) directement au service des puissances politiques, étatiques et économiques. David Harvey développe ici une théorie de la production de l’espace au sein de laquelle la question spatiale est inséparable des enjeux et des luttes politiques, ainsi que de la reproduction des rapports de production capitalistes. On apprendra dans cet ouvrage comment les crises capitalistes s’incarnent physiquement dans les espaces qu’elles produisent. Sa pensée s’inscrit dans la continuité des problématiques inaugurées par Henri Lefebvre. dont elle constitue tout à la fois l’actualisation et la systématisation au travers de la formulation d’une théorie du développement géographique inégal à l’ère de la mondialisation néolibérale. On trouvera ici un cadre théorique à même de penser quelques-unes des questions posées par la mondialisation : la dialectique du global et du local, l’intégration de la Chine aux mécanismes de la concurrence mondiale, l’écologie et les questions de justice environnementale, l’actualisation de l’analyse marxiste de la lutte de classe à échelle planétaire ou de l’impérialisme... Ce livre est aussi une histoire de la géographie comme discipline, un diagnostic historique des contradictions constitutives de celle-ci : tout à la fois instrument du pouvoir et productrice d’une connaissance du réel, dont une géographie populaire doit se réapproprier à des fins d’émancipation sociale.

Références

Auteur : David Harvey.

Editeur : Syllepse

Date de publication : 2010

Nombre de pages : 279

ISBN : 978-2-84950-279-2

Statut dans la bibliothèque

Au catalogue

Date d'entrée au catalogue : 17 mai 2017

Empruntable : par les membres d'urbAgora.

Actuellement disponible : oui.

Mots-clés liés à cette référence