urbagora.bebibliothèquecataloguel’invention de la tour européenne

L’invention de la tour européenne

Présentation de l'éditeur

Si l’histoire de la tour européenne moderne est très récente, à peine plus de huit décennies, le désir de s’élever vers le ciel a des racines très anciennes : la mythique tour de Babel élevée par les fils de Noé, probablement inspirée des ziggourats en brique de Mésopotamie ; la Qûtb Minâr à Delhi, plus haut minaret de l’Inde et troisième par la taille du monde musulman ; plus près de nous, la tour de la chapelle de la Cour carrée du Louvre-ILL. 1, restée à l’état de projet, que François Dubois voulut offrir en cadeau à Louis XIV en 1666-1. La religion, le pouvoir : deux acteurs majeurs de la construction en hauteur qui vont, jusqu’à l’avènement de l’ère industrielle, disséminer durablement tours et clochers dans la ville européenne. Le clocher ou la flèche de la cathédrale sont encore aujourd’hui les points les plus élevés de Strasbourg (142 m), Amiens (135 m) et d’autres villes. Les nobles de San Gimignano, dit San Gimignano délie belle Torri (Saint Gimignano des belles tours), ou de Bologne ont aussi hérissé leur cité de nombreuses tours en pierre (75 pour la première, et l’on a avancé 180 tours pour la seconde, un chiffre aujourd’hui considéré comme exagéré)-ILL. 2, faisant de ces deux villes d’Italie des Manhattan avant la lettre.

Références

Auteurs : Olivier Namias, Ingrid Taillandier (dir.).

Editeur : Editions A&J Picard

Date de publication : 2009

Nombre de pages : 437

ISBN : 2708408437

ISBN 13 : 9782708408432

Statut dans la bibliothèque

Au catalogue

Date d'entrée au catalogue : 2 janvier 2015

Empruntable : non.

Actuellement disponible : oui.

Mots-clés liés à cette référence